Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Émy

Beauté Racisme et Amour

22 Avril 2015, 21:45pm

Publié par Ann O'Nyme

Une amie m'a demandé de publier son propre témoignage de façon anonyme.

 

Le témoignage d'Émy m'a donné le courage d'écrire mon témoignage concernant le rapport à la beauté et l'amour.

Hum… Par où commencer ?…

Enfant, mes camarades de classe me jugeait déjà par mon physique. J'ai eu le droit au cliché bien crasse des grosses lèvres, gros nez, les cheveux bizarres. J'ai eu une hyperpilosité très tôt. J'ai aussi subi un attouchement à 5 ans qui n'a pas amélioré les choses.
J'ai toujours été assez garçon manqué. Je ne me sentais pas à l'aise avec les robes et les jupes.
Coté amour, hum en fait ça a été le néant jusqu'à 19 ans. J'ai toujours craint les hommes en fait. Je trouvais mes camarades ( surtout hommes ) violents et très peu empathiques. De plus durant mon adolescence je sentais que les hommes me dévaluaient à cause de ma couleur de peau. Mais je me croyais parano.
Ce n'est qu'après ma rupture, où je me suis penchée sur la question du racisme et du sexisme que j'ai pleinement pris conscience que mon ressenti était justifié ( et qu'entre autre ma misandrie m'avait épargné de beaucoup d'infortune ). J'ai commencé à être invité dans des soirées vers 19 ans. C'était la première fois que je "voyais" des personnes se séduire et je sentais toujours cette dévaluation à mon égard. En fait je crois qu'égoïstement, je ne peux pas me fondre dans un groupe d'ami si je sens que les autres me trouvent moins belles et se séduisent entre eux. Cette configuration a beaucoup plus de chance d'arriver dans un groupe où je suis la seule non blanche.
Il y a un an j'ai découvert le polyamour et l'une des raisons qui m'ont poussé à tenter est le témoignage d'une femme noire ronde. Je me suis alors dit que les polyamoureux devaient préférer des beautés moins normées, que ma pilosité et ma couleur de peau pouvait être accepté !
J'ai trouvé un copain qui m'aime comme je suis
Cependant je terminerai par un bémol. Cela reste compliqué de trouver quelqu'un de safe quand on est noire. Je m'en rends compte notamment grâce à OkC où je tombe sur des féministes blanches ayant des lacunes sur les questions de la race. De plus j'y décèle une supériorité des standards de beauté qui reste en faveur des blancs.

 

Commenter cet article