Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Émy

« Sex friends » d’Ivan Reitman

9 Février 2011, 20:30pm

Publié par Émy

Bonjour !

 

 

Me voici de retour sur mon blog après une longue absence pour vous parler d’un film que j’ai vu en avant-première lors de la soirée fi-filles Wi-Filles aux Champs-Élysées (Merci à Qifen de m'avoir invitée).

Je précise que c’était la première fois de ma vie que j’allais voir une comédie romantique au cinéma, j’ai horreur de ça en général. « Sex Friends » fera-t-il exception ? Cette comédie romantique apporte-t-elle quelque chose à ce genre usé jusqu’à l’os ? Réponse dans la suite :

 

Affiche

 

Le film

Titre original : “No Strings Attached”
Titre québécois : « Ça n'engage à rien »
Réalisateur : Ivan Reitman
Scénariste : Elizabeth Meriwether
Producteurs : Jeffrey Clifford | Joe Medjuck | Ivan Reitman
Sociétés de production : Handsomecharlie Films | Paramount Pictures | Katalyst Films | Spyglass Entertainment | The Montecito Picture Company
Pays : États-Unis
Année de production : 2010
Date de sortie : 16 février 2011
Genre : Comédie romantique
Distributeur : Paramount Pictures
Site officiel : http://www.nostringsattachedmovie.com

Distribution :

Natalie Portman : Emma Franklin
Ashton Kutcher : Adam Kurtzman
Cary Elwes : Dr Metzner
Lake Bell : Lucy
Kevin Kline : Alvin
Olivia Thirlby : Katie Kurtzman
Talia Balsam : Sandra Kurtzman
Mindy Kaling : Shira
Greta Gerwig : Patrice
Ophelia Lovibond : Vanessa

 

Spoil (un peu) !

Emma et Adam (appelons le « Playmobil », ça lui va tellement mieux !) se connaissent depuis l’enfance. Ils n’avaient jamais vraiment gardé contacts, mais avaient visiblement une petite attirance l’un pour l’autre qui n’a jamais vraiment faiblit malgré les années.

BallonPrès de quinze ans après leur rencontre, Emma est interne dans un centre hospitalier universitaire de je ne sais plus quelle ville, alors que Playmobil est assistant (de qui, de quoi ? Aucune idée) et bosse pour une série télé dans le genre de « High School Musical », à l’instar de son père devenu célèbre grâce à une comédie à fort succès.

 

Le jour où Playmobil apprend que son père couche avec son ex-petite amie, il se retrouve à appeler toutes ses ex tout en se saoulant comme il peut. Il se réveillera le lendemain matin nu, dans le canapé d’un appartement inconnu face à une fille qu’il n’a jamais vu auparavant. On apprendra bien vite qu’il s’agit de l’appartement qu’Emma partage avec des collègues et amis.

 

Les deux connaissances d’enfance passent très vite aux choses sérieuses et Adam s’emballe. Seulement, Emma fuit à tout prix toute relation amoureuse. Alors après une seconde partie de jambes en l’air, elle lui propose de devenir son régulier, ce qu’il accepte avec une joie qu’il ne saurait dissimuler…

 

Mon avis :

Voyons où l’on en est pour le casting : Nous avons la juive, le Noir, l’Asiatique, l’Indienne (d’Inde, je précise au cas où), l’homosexuel et les lesbiennes, sans oublier les caricatures qui vont avec certains d'entre eux. C’est bon les mecs ! On rentre dans nos quotas, on peut commencer le film !

 

Mindy Kaling

 

Commençons donc : ce film est quand même assez drôle. J’ai ri par assez souvent (moins que certains dans la salle tout de même) mais il ne me fera pas changer d’opinion sur les comédies romantiques. Je ne m’attendais pas à quelque chose d’extraordinaire et en ça je n’ai pas été déçue, même si j’ai passé un moment plutôt bon dans l’ensemble.

Heureusement, ce n’est pas aussi niais et stupide que Twilight mais ça reste du « vite vu, vite oublié ». D’autant plus que l’on devine la fin dès le début ! Bien sûr, ils tomberont amoureux ! C’est cousu d’un fil blanc qui brille dans le noir ! Enfin… Dans le cas de Playmobil, c’est évident depuis qu’il pose les yeux sur Emma. Il souhaite faire évoluer leur relation depuis le tout début de leur aventure voire même avant. De son côté, elle est prétendument libre mais ne couche qu’avec un seul et unique mec. Mouais…

 

No-Strings-Attached-KissAprès le film, on nous a demandé si l’on pensait une telle relation (être sex-friends) possible. Ma réponse est « oui » mais pas dans les mêmes conditions que dans ce film : Ils se voient tout le temps et ne voient personne d’autre. Faudra m’expliquer l’intérêt d’avoir une relation exclusive avec rencontre quasi-quotidienne avec un sex-friend ; il me semble que ce n’est pas tellement le but.

 

Pour en revenir au film, on a, bien sûr, eu droit au rival qui est mieux pour elle parce qu’il a un « vrai » boulot et une « vraie » voiture et qu’il la comprend et tout parce que lui aussi est médecin, bla bla. Bien entendu, on verra la scène où Emma verra son vibromasseur vivant aller voir ailleurs et en sera terriblement jalouse provoquant sa prise de conscience sur ses véritables sentiments etc. Évidemment, il y a la séance de psy de comptoir où l’on tente de faire comprendre ce qui ne va pas chez Emma. Saupoudrez le tout de la scène larmoyante et vous avez tous les clichés de la comédie romantique.

 

Pour tout dire, je me demande encore quel est l’intérêt de faire des comédies romantiques, vu que la finalité et le chemin pour y arriver sont un peu toujours les mêmes.

 

Enfin, je tiens à dire que la tête d’Ashton Kutcher m’énerve.

NSA_Tete-de-con.jpg

Conclusion : J'ai ri, certes, mais j'ai aussi été pas mal agacée par certaines caricatures lourdingues.

 

Edition : Pfff… Pourquoi je m'emmerde à mettre des mots les uns à la suite des autres alors qu'une BD suffit à expliquer tout ce que je pense du genre ? Voir *Ici*

Commenter cet article

tornat 21/02/2011 16:07



Bien, je trouve l'avis de l'auteur du blog bien analyste du film (en avance sur son âge)


Le verre est à moitié vide: on espère toujours qqchose ou qqn! (ce qui nous caractérise...et déstructure parfois)


Le verre est à moitié plein: tt arrive au moment où l'on ne l'attend plus (autant vivre à fond le reste avant que tout bonheur arrive :-)))


Conclusion: profiter du pire comme du meilleur



Y. 18/02/2011 18:54



Ahh enfin un nouvel article!! ... Qui me conforte dans l'idée de ne pas y aller!


Enfin ce n'était pas trop dur, comme toi je suis peu friande de comédies romantiques qui en plus me font rarement rêver! Franchement je ne voudrais pas vivre (même par procuration) la vie de la
plupart des nénettes dans ces films!


A choisir sans l'ombre d'une hésitation je conseille très fortement Black Swann, c'est sur que ça dérange un peu plus mais au moins ça ne s'oublie pas dans la seconde.


A bientôt!



Dunya 15/02/2011 18:05



Excellent article car j'me demandais si ce film valait la peine d'être vu en ciné, mais j'pense que j'm'abstiendrais et irait plutôt voir Arriety ^^


 


Et idem, j'adore les comédies romantiques, les trucs à l'eau de rose parce que ça fait rêver xD Et j'suis pas maso (j'dirais meme que j'suis plutôt du côté obscur du S krkrkrkrk), par contre
j'aime ce genre..qu'en anime et manga ^^"


 


*sort après tout ce blabla pour rien


 


EN fait c'était surtout pour saluer ce nouvel article Emy ^^ Et aussi un coucou à Qifen =P


 


Bisous !



Émy 19/02/2011 20:23



Merci beaucoup ! 



Qifen 13/02/2011 20:43



Ah! Mais je suis du même avis que toi à ce propos : je sais pertinemment que ça ne m'arrivera jamais en vrai, que ça n'arrive pas en vrai, mais j'aime quand même, c'est pour ça que je
trouve ça maso et pathétique. (:


Je suis peut-être une trop grande rêveuse? ou naïve? lol


 



Qifen 12/02/2011 01:38



L'intérêt de faire des comédies romantiques?


Mmm...Faire croire aux petites filles (et aux moins petites) que ça peut aussi leur arriver. :(


C'est très con, mais j'adore les comédies romantiques parce que ça me permet de vivre par procuration en quelque sorte. Pfiou...Je me sens pathétique quand même. Je devrais peut-être écrire
sur ce thème tiens : pourquoi j'aime les comédies romantiques.


Je dois être un peu maso sur les bords pour les aimer autant je crois. ^^'



Émy 13/02/2011 16:46



(Héhé, je suis flattée d'avoir contribué à ton idée de futur article. :p)


"Faire croire aux filles que ça peut aussi leur arriver"… Effectivement, je n'y avais jamais pensé. "Pathétique et maso", je ne sais pas mais en tout cas tu gardes un espoir que j'ai déjà perdu
(trop tôt peut-être me dira-t-on)…


Je crois que je déteste les comédies romantiques parce que je SAIS pertinemment que ça ne m'arrivera jamais et même que ça n'arrive JAMAIS dans la "vraie" vie.