Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Émy

Interlude Nintendo

20 Mai 2009, 20:30pm

Publié par Émy

Bonjour !

 

Depuis le mois de décembre et jusqu'au mois dernier, j’ai profité de mon temps libre (quand j'en avais…) pour redécouvrir ma Game Cube  et pour squatter au maximum la Wii de ma sœur avant qu'elle ne déménage ( :'( ). Comme d’habitude, ce sont des jeux sortis sur leurs consoles respectives il y a des années

Je n’avais jamais pris le temps de chroniquer chacun des jeux auxquels j’ai joué et j’hésitais à la faire jusqu’à présent.

Voici les jeux en question :

Jeux Game Cube :


a) Luigi’s Mansion

« Luigi reçoit un jour un courrier lui indiquant qu’il vient de gagner un manoir à un concours alors qu’il n’y a même pas participé… 

En arrivant surplace, il tombe sur le professeur K. Tastroff qui lui annonce que le lieu, apparu en une nuit, est hanté. De plus, Mario, qui avait rendez-vous avec Luigi pour visiter la demeure, n'est pas là. Il s'est fait capturer par les Boo, toujours aussi décidés à compliquer la vie de nos héros. Luigi part alors à la chasse aux fantômes et à la rescousse de son aîné, armé de son courage (!!) et de son aspirateur à la S.O.S. Fantômes. »


Titre original : ルイージマンション
Éditeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
Producteur exécutif : Hiroshi Yamauchi
Producteurs : Shigeru Miyamoto, Takashi Tezuka
Réalisateur : Hideki Konno
Date de sortie : 3 mai 2002 (France), 14 septembre 2001 (Japon), 18 novembre 2001 (Etats-Unis), 
Genre : Aventure
Mode de jeu : Un joueur

Mon avis :

J’y jouais le soir, tard, avant d’aller dormir ; c’est pas drôle sinon… Et effectivement, je me suis plutôt bien amusée. Le seul problème est que j’ai bouclé ce jeu en seulement trois soirs, et qu’il est beaucoup, mais alors beaucoup trop facile ! J’ai aussi trouvé le gameplay assez mal pensé ; les commandes inversées, c’est pénible !

 



b) Super Mario Sunshine

« Alors qu'il s'apprête à profiter de vacances paisibles sur l'Île Delphino avec Peach, Papy Champi et les Toads, Mario est arrêté car un criminel a, sous son apparence, saccagé l'île en peignant des graffitis un peu partout. Mario est condamné à nettoyer les dégâts. »

Source : Wikipédia

Titre original : スーパーマリオサンシャイン
Éditeur : Nintendo
Développeur : Nintendo
Concepteur : Yoshiaki Koizumi, Kenta Usui
Producteur exécutif : Satoru Iwata
Producteurs : Shigeru Miyamoto, Takashi Tezuka
Réalisateurs : Yoshiaki Koizumi, Kenta Usui
Musique : Koji Kondo, Shinobu Tanaka
Date de sortie : 4 octobre 2002 (France), 19 juillet 2002 (Japon), 26 août 2002 (Etats-Unis)
Genre : Plate-forme
Mode de jeu : Un joueur

Mon avis :

Je dois dire que je n’ai jamais accroché à ce jeu. Je me range à l’avis de la majorité qui estime que ce jeu ne vaut pas du tout son modèle : Mario 64. D’ailleurs, je ne l’ai jamais terminé (je n’ai pas non plus terminé Mario 64, mais pour une autre raison)…

Édit 2014 : Fallait que j'y rejoue pour le trouver cool mais j'ai la flemme d'expliquer pourquoi. Il y a plein de bonnes critiques sur Internet depuis le temps de toute façon. Mon avis n'apporte rien. :)



 



c) Paper Mario : La Porte Millénaire

« Mario reçoit une lettre de Peach, qui est à Port-Lacanaïe, lui demandant de chercher un trésor avec une carte. Arrivée sur les lieux, Peach s'est fait enlevée! Mario rencontre Goomélie, une Goomba archéologue, ainsi que Goomstein, qui lui révélera le secret de la Porte Millénaire et des Gemmes Étoiles. Ces dernières devront être rapportées par Mario, afin d'ouvrir la Porte Millénaire, et de sauver le monde. Le moustachu italien devra ainsi récolter 7 Gemmes Étoiles, chacune lui conférant un pouvoir particulier, avec l'aide d'une carte, que la princesse Peach lui a envoyé. »

Source : Wikipédia

Titre original : ペーパーマリオRPG (Paper Mario RPG)
Éditeur : Intelligent Systems
Développeur : Nintendo
Producteur : Shigeru Miyamoto
Date de sortie : 12 novembre 2004 (France), 22 juillet 2004 (Japon), 11 octobre 2004 (Etats-Unis), 
Genre : Rôle/Action
Mode de jeu : Un joueur

Mon avis :

J’ai attendu très longtemps avant de pouvoir acquérir ce jeu, et je n’ai pas de regret ! J’ai beaucoup aimé ce jeu. Le seul point un peu négatif est pour moi le système de combats avec Mario qui peut être un peu lourd à la longue. J’ai aussi été amusée par les petites parties incluant Bowser et Peach, qui diversifient pas mal le game play. Ce jeu est aussi assez court et relativement facile. Ça ne m’a pas empêché d’y jouer deux fois d’affilée… 





d) Tales of Symphonia

 

« Il était une fois un arbre géant qui était la source de mana du monde. Malheureusement, l'arbre dépérit en temps de guerre et un héros fut sacrifié pour prendre sa place. Mortifiée par cette perte, la déesse Martel disparut dans les cieux et s'adressa aux Anges : "Réveillez-moi car si je dors, le monde ne trouvera point de salut". Les Anges choisirent l'Elu qui se mit en route vers la Tour du Salut dont le sommet atteignait les cieux. C'est ce qui marqua le début de la régénération du monde.
Un monde en plein déclin, Sylvarant, et un monde où l'essence vitale, le "Mana", se fait rare. Colette Brunel est l'Élue, la personne chargée de "Régénérer le Monde", c'est-à-dire de réveiller la Déesse Martel afin que le "Mana" soit plus abondant à Sylvarant, et afin d'enfermer les "Désians", association de Demi-Elfes détestés de tous. Aidée de Lloyd, son ami d'enfance, de Génis, l'ami de ce dernier, de Kratos, un mercenaire de passage et de Raine qui est à la fois la grande sœur de Génis et la maîtresse d'école de leur village natal, Colette va devoir parcourir le monde, briser les sceaux des élémentaires endormis, et ressusciter la Déesse. »

Source : Wikipédia

Titre original : テイルズ オブ シンフォニア
Éditeur : Namco
Développeur : Namco
Concepteur : Kōsuke Fujishima
Producteur : Makoto Yoshidumi
Compositeurs : Motoi Sakuraba, Shinji Tamura
Date de sortie : 19 novembre 2004 (France), 29 août 2003 (Japon), le 20 juin 2004 (Etats-Unis)
Genre : Jeu de rôles
Mode de jeu : 1 à 4 joueurs (Seulement pendant les combats)

Mon avis :

Tout comme Paper Mario, j’avais vraiment attendu ce jeu, et contrairement à ce dernier, Tales of Symphonia fut pour moi une véritable déception ! Je résumerai ce jeu avec cette question « Où on va maintenant ? » ; je n’ai pas arrêté de me poser cette question tout au long du jeu. J’ai trop souvent avancé au hasard et pas mal tourné en rond, ce qui a rendu mon avancée dans le jeu très pénible. D’autant plus que l’histoire est riche et pleine de rebondissement. Dommage qu'elle soit si mal développée que l'on ne se souvient plus à la fin de la quête du début ! C'est brouillon en somme.

Concernant les combats, ça change d’un Final Fantasy, ce que j’apprécie malgré leur aspect très répétitif.

Le pire pour moi auront été les musiques. Jamais une bande son de jeu vidéo ne m’aura autant agacée ! On est à des années lumière des somptueuses musiques de certains Final Fantasy ou même de celles de Golden Sun – un jeu Game Boy, c’est dire ! Motoi Sakuraba est capable de tellement mieux : les musiques de Golden Sun, ainsi que celles de Baten Kaitos sont d’ailleurs de lui ! La seule chanson que j’aimais bien, Starry Heavens, n’apparaît que dans la version japonaise, et dans la pub française… Les voix américaines sont d’ailleurs aussi exaspérantes que celles de Baten Kaitos. Et puis les personnages sont - à mes yeux- très peu charismatiques.
L’idée des saynètes aurait pu être bonne, mais des images figées des personnages qui prennent 2 minutes pour dire « Oui », « Non », « Hein ? Quoi ? » ou autre c’est gonflant !
Je ne pourrais pas dire pour autant que j’ai détesté ce jeu. Il y a quand même des moments amusants, les énigmes sont plutôt réussies, même si certaines ne sont pas du tout originales. Les graphismes ne sont pas très beaux, l’image étant presque toujours floue ; et même si je pense ma télé (ou le fait que ce soit un jeu mal optimisé lors du passage en version en pal) y est probablement pour quelque chose, les décors restent pour moi trop banals pour être remarquables… plus en 2009 en tout cas… 

 

 

Jeux Wii


a) Super Paper Mario

« Mario et Luigi vaquent à leurs occupations quand soudain un Toad arrive pour leur signaler l'enlèvement de la Princesse Peach. Les deux frères concluent immédiatement à une nouvelle tentative de Bowser pour s'emparer du royaume champignon et filent vers son palais. Ils arrivent en plein pendant la préparation du plan d'attaque du royaume champignon par Bowser, qui est étonné de les voir et ne semble pas au courant de l'enlèvement de la princesse. Soudain, un mystérieux personnage, le Comte Niark, apparait aux cotés de Peach emprisonnée. Mario tente de l'arrêter mais ne peut rien faire et est mis à terre. Le comte crée alors un portail dimensionnel qui aspire Luigi, Bowser et les troupes du vilain. Seul Mario est encore là, inanimé par terre... »
Source : Wikipédia
                                     
                     


Titre original : スーパーペーパーマリオ
Éditeur : Nintendo
Développeur : Intelligent Systems
Date de sortie : 14 septembre 2007 (France), 19 avril 2007 (Japon), 9 avril 2007 (Etats-Unis)
Genre : Jeu de rôles
Mode de jeu : Un joueur

Mon avis :

J’avais déjà bien aimé son prédécesseur sur la défunte Game Cube, mais celui-ci est encore mieux ! J’ai adoré ce jeu ! Plus long, plus difficile, plus amusant… Mieux quoi ! Les combats au tour par tour ont disparu au profit d’une jouabilité à la Super Mario Bros., ce qui n’est pas plus mal. J’ai trouvé certaines idées (les personnages géants, notamment) absolument lumineuses.
Le seul gros problème est qu’ils ont oublié (?) chez Nintendo qu’il existe pas mal de gauchers sur cette planète ! C’est d’ailleurs un « détail » qui m'aurait fait hésiter à acheter une Wii s'il n'y avait pas au moins un jeu que je veux absolument… 

 

b) Super Mario Galaxy


« Tous les cent ans, une comète traverse le ciel du Royaume Champignon et y déverse mille fragments d'étoile. Les Toads s'arment alors de courage et ramassent les fragments d'étoile puis les rassemblent près du château Champignon, où ils fusionnent pour donner naissance à une super étoile.
Pour fêter ce don du ciel, une fête est organisée : le festival des fragments d’étoile. Dans sa grande bonté, la Princesse Peach invite Mario et lui confie au passage qu'elle a quelque chose à lui donner. Fort de cette invitation, Mario se rend au château, et quand il arrive, la fête bat son plein et il est émerveillé. Tout a l'air de se passer au mieux, mais...
Les navires volants de Bowser arrivent et lancent des boulets de canon sur Toadville. Les boulets de feu détruisent la ville, et les rayons de glace gèlent les Toads. Mario, en essayant d'éviter la fusillade de boulets, remarque que l'un des navires, sûrement celui de Bowser, se dirige vers le château. Mais est ce que Bowser allait s'embêter à aller dans le château chercher Peach au dernier étage ? Bien sûr que non, il ne s'embête pas, embarque Peach et le château avec... Mario fonce de ce pas au château, mais arrivé sur le pont, une soucoupe volante arrive et emporte le château dans l'espace. Mario, qui est toujours sur le pont, essaye de se relever, mais Kamek, un Koopa magicien de l'armée de Bowser, arrive et détruit le pont du château. Mario est donc projeté dans l'espace et atterrit sur une planète étrange au-dessus de la Terre.
Quand il revient à lui, Mario réalise qu'il se trouve dans un endroit qu'il ne connaît pas. À peine a-t-il le temps de remarquer devant lui un Luma que celui-ci se change en lapin lunaire et se met à lui parler. "Tu es enfin réveillé ? Alors suis-moi !". Mené par le lapin, Mario fait bientôt la rencontre de la jolie et mystérieuse Princesse Harmonie, mère des étoiles. Et les aventures galactiques de Mario commencent. »

Source : Wikipédia

Titre original : スーパーマリオギャラクシー

Éditeur : Nintendo

Développeur : Nintendo EAD Tokyo

Concepteur : Shigeru Miyamoto

Producteur exécutif : Satoru Iwata

Producteurs : Shigeru Miyamoto, Takao Shimizu

Réalisateur : Yoshiaki Koizumi

Date de sortie : 16 novembre 2007 (France), 1er novembre 2007 (Japon), 12 novembre 2007 (Etats-Unis)

Genre : Plates-formes

Mode de jeu : Un ou deux joueurs

Compositeur : Koji Kondo



Mon avis :

Comme pour Super Mario Sunshine, j’ai eu du mal à accrocher à ce jeu. Pourtant, les musiques sont vraiment magnifiques et les graphismes superbes. Mais le peu que j’ai joué m’a semblé tellement facile qu’il m’a presque ennuyée, même si j’imagine bien que celle-ci va s’accroître au fur et à mesure du jeu (j’espère du moins…). Le concept m’a pourtant bien plu, et je pense que j’y jouerai à nouveau, au moins pour l’univers et surtout pour les musiques.
Édit : Idem que pour Mario Sunshine, j'ai accroché au deuxième essai ! ;)

 


c) The legend of Zelda : Twilight Princess


« Link, un jeune fermier du village de Toal dans la contrée de Latouane, vit paisiblement avec ses amis, 3 enfants turbulents et sa jument, Epona. Mais les enfants et leur amie Iria sont enlevés par un orque. Link tente de les rattraper mais se retrouve soudain face à un rideau noir et inquiétant. Une énorme main sort alors de ce rideau et happe Link. »

Source : Wikipédia



Titre original : ゼルダの伝説 黄昏の姫君 (Zelda no Densetsu Tasogare no Himekimi)

Éditeur : Nintendo

Développeur : Nintendo EAD

Concepteurs : Eiji Aonuma, Shigeru Miyamoto

Producteur exécutif : Satoru Iwata

Producteurs : Shigeru Miyamoto

Réalisateur : Eiji Aonuma

Date de sortie Wii : 8 décembre 2006 (France), 2 décembre 2006 (Japon), 19 novembre 2006 (Etats-Unis)

Date de sortie Game Cube : 15 décembre 2006 (France), 2 décembre 2006 (Japon), 13 décembre 2006 (Etats-Unis)

Genre : Action-aventure

Mode de jeu : Un joueur

Compositeurs : Koji Kondo, Toru Minegishi, Asuka Ota


Mon avis :

J’adore ! Vraiment, j’adore. Dommage que Link soit devenu droitier, mais c’est un détail qui ne change rien au fait que je trouve ce jeu génialissime. Les musiques, les personnages (Link n’a jamais été aussi beau !), les décors, tout m’a plu ! Il doit y avoir des aspects que je n’ai pas aimés, mais c’est effacé par les points positifs du jeu. Ce jeu justifierait à lui seul l’achat d’une Wii pour moi.

J’ai presque été triste de le terminer, c’est dire si je l’ai apprécié !


 

Commenter cet article