Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Émy

Une dernière fois...

7 Novembre 2008, 17:25pm

Publié par Émy

Bonsoir,

Une amie m'a un jour demandé s'il m'arrivait de m'auto-censurer lorsque je rédige un article dans mon blog. Je répondis spontanément que ce n'est pas le cas, mais me rétractai après une courte reflexion : Je ne souhaite pas parler de moi ici. Je veux dire par là que je ne souhaite pas évoquer de choses trop personnelles.

Ceci pour plusieurs raisons. La première est que j'ai horreur de faire part de mes états d'âme. Je ne le fais déjà pas dans « la vraie vie », alors sur internet... De toute façon, si je venais à le faire, mes articles seraient interminables.

La deuxième raison est que lorsque l'on se dévoile, il y en a toujours qui ne trouvent rien de mieux à faire que de porter des jugements sans fondements sur ceux qui écrivent. C'est une chose qui me dépasse. Juger les propos est une chose, en profiter pour mettre des étiquettes sur l'auteur en est une toute autre. Mes amies les plus proches et même mes parents ne me connaissent qu'en surface (et encore...). Comment alors une personne qui ne m'a jamais vue, parlée, écoutée, cotoyée, peut elle se permettre d'affirmer que je suis telle ou telle personne ? Depuis quand peut-on faire un profil détaillé des gens sur la base d'un article trouvé sur un espace « virtuel ». Encore une fois, cela me dépasse.
Je supporte d'autant moins ce genre d'attitude que je ne peux dire en face de la personne ce que j'en pense. Et comme ce blog n'a pas pour but de m'apporter des frustrations, je préfère m'abstenir d'écrire (de nouveau) des articles qui concernent une partie de ma personnalité.

Enfin, je ne pense pas que « l'être supérieur » « élitiste »(sic) que je suis intéresse grand monde. Même si cet espace est à peu près le seul en ce monde qui m'appartienne réelement, je ne souhaite pas en faire un lieu complètement tourné sur moi même.

Je crois savoir, de toute façon, qui sont les personnes qui s'intéressent réellement à celle que je suis.

Voilà qui est dit, mais, qui sait, peut-être me suis-je inconsciemment auto-censurée dans cet article !...

Commenter cet article

bluerose 28/11/2008 18:00

Hmmm vu qu'on me cite plus ou moins, je vais essayer de me faire comprendre une dernière fois:
C'est pas toi que je jugeais mais ton discours et tes actes sur la toile.
Effectivement je te connais pas personnellement mais quand je lis des choses qui me choc je me sens obligé de réagir... et il me semble que tu es la première a faire ce genre de post quand tu lis des choses raciste par exemple sur le net, eux non plus tu les connais pas.
Tu veux pas qu'on te juge mais tu juge les personnes avec une orthographe qui te convient pas ..., réfléchis y quand même
je te croyais ouverte au dialogue et assez intelligente pour comprendre au moins ma réaction, je me suis peux être trompé

Émy 28/11/2008 21:58



Je ne vois pas à quel moment je dit que je juge les gens sur leur orthographe, et encore moins à quel moment je l'ai fait. Tu as très certainement dû interpreter de travers des propos que j'ai
tenu.


Tu prétends ne pas me juger, mais tu fais tout le contraire dans ta dernière phrase (et que dire du dernier commentaire que tu as laissé ici !). N'est-ce pas contradictoire ?


Où se trouve le rapport entre ma prétendue ouverture au dialogue et mon intelligence avec le fait de comprendre ou non ta réaction ? Tu es donc dans ma tête pour savoir ce que je comprends ou non
?


Je pourrais à mon tour faire une pareille assertion en disant que tu j'aurais pu croire que tu es assez intelligent pour comprendre la distinction entre "comprendre les paroles/réactions" des
gens et "accepter" ces mêmes paroles ou actes, même si j'admets ne toujours pas comprendre ta réaction. Peut-être que je suis bête finalement ! J'estime tout de même qu'étant donné que l'on n'a
jamais échanger autrement que par écran interposé, je ne me permets pas de faire des suppositions sur ton intelligence, ton ouverture d'esprit ou autre.


Encore une fois, je ne porte pas de jugement sur les gens après avoir lu trois lignes qu'ils ont écrit sur internet, je sais faire la distinction entre "juger les paroles de quelqu'un" et "juger
quelqu'un sur ses paroles".



Urashima Keitaro 10/11/2008 16:39

Juste une rectification parce que ça me fait trop mal aux yeux de laisser les choses comme ça : "une facette de qui on est" et non "de qui on n'est". :$

Urashima Keitaro 10/11/2008 06:54

Faut-il ou ne faut-il pas parler de soi sur son blog ? Voilà une question qui m’a déjà traversé l’esprit et qui a traversé l’esprit de bien d’autres avant moi. Cela étant dit, même un article qui ne parle pas directement de soi montre une facette de qui on n’est. Après tout, il est bien rare de voir quelqu’un traiter sur son blog un sujet qui lui déplaît…

Il se peut que je me trompe mais je crois que toute une vie ne saurait suffire pour connaître quelqu’un. Il est déjà si difficile de se connaître soi-même qu’il me semblerait absurde de penser qu’il est plus aisé de savoir qui est la personne en face de soi.

Tous nous nous dévoilons que nous le voulions ou non. Nous pouvons seulement décider de notre degré d’exposition aux autres. La nature humaine est telle que le moindre mot est susceptible d’être jugé par autrui. « L’enfer, c’est les autres » écrivait un jour Jean Paul Sartre. D’un côté il n’avait pas tort.

La plupart n’en ont que faire de qui nous sommes et ne s’intéressent pas sincèrement à nous. C’est un peu comme le phénomène des télés réalité où finalement les individus qui nous entourent ne s’intéressent à nous que par simple besoin de divertissement.

S’ouvrir aux autres est important pour son propre bienêtre. À toi de savoir ensuite qui mérite de vraiment te connaître ou non...

Prends soin de toi et à très bientôt.

Qifen 07/11/2008 20:14

Même en ne parlant pas de soi, les autres apprennent sur la personne qui parle. Il y a le fond, mais aussi la forme, la gestuelle, les mimiques, le ton que l'on emploie...et bien d'autre.
Apprendre à connaître quelqu'un ne se fait pas uniquement en lisant un blog, heureusement!
Pour moi, un blog perso n'est, entre autre, qu'un moyen de permettre à l'autre d'avoir un aperçu de ce que l'on est.

On a tous des préjugés et on colle tous (consciemment ou pas) plus ou moins des étiquettes aux autres, avec de la méga glue qui fixe ou pas.
Plus on apprend à connaître une personne et plus on apprend à gérer ces préjugés que l'on avait/a.
Pour moi, un préjugé, quel qu'il soit, n'est pas immuable, heureusement d'ailleurs.

Je t'accorde que le virtuel est un outil à double tranchant. Tout dépend du rapport de tout un chacun avec celui-ci. Je crois que l'essentiel justement, c'est de garder en tête que le virtuel est le virtuel, et que derrière ce virtuel, ou plutôt devrais-je dire, à côté de ce virtuel, il y a bien du réel. :) Et que c'est bien ce dernier qui prend tout son sens.