Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Émy

Cadeau ; Mushishi

20 Septembre 2008, 00:05am

Publié par Émy

Bonsoir !

Me voici de retour après cette courte absence sur mon blog. Pour la peine, il y aura plus d’une photo et une chronique cinéma ! Voici donc mes photos :


Ma maman m’a finalement offert autre chose qu’une casquette pour tecktonik ! Bizarrement, je préfère celui-ci, même s’il est très éphémère… Mon papa, en revanche les a déjà prises en grippe.
Il semblerait qu’elles sentent vraiment mais vraiment mauvais ! Il a même cru que c'était à cause d’Hinata, c'est dire !! (J'ai le nez bouché, je n'ai donc pas senti grand chose et ne peux donc me fier qu'à sa parole). Dommage, je les trouve vraiment belles.

J’ai aussi eu droit d’autres cadeaux de la part d’un ami dont je suis vraiment contente !


 
Bref. Trêves de déballages et venons en au vif de mon sujet. Le film du jour !
Il s'agit encore d'un film venu du pays du soleil levant, mais sans Hyde cette fois !

Ce film, c’est 蟲師 –Mushishi-, adaptation en film du manga de Yuki Urushibara – publié au Japon par Kodansha depuis 1999 et qui vient de s’achever au dixième tome de la série, et édité par Kana en France depuis 2007.




 Voici le synopsis du manga :


« Imaginez qu'il existe des êtres vivants qui sont à la base de l'existence même et que ces êtres vivants ne peuvent être vus que par certains humains. Ils peuvent prendre toutes les formes possibles et peuvent entrer en contact avec les humains pour leur nuire ou pour leur garantir des pouvoirs surnaturels. Ces bestioles s'appellent les Mushi et certains hommes qui parviennent à les distinguer essaient de les étudier: on les appelle les Mushishi. C'est le cas de Ginko qui voyage à travers le Japon pour dépanner certaines personnes qui entrent en contact avec ces Mushi qui leur posent problème. »



 
Mushishi Live Action Movie a été réalisé par Katsuhiro Ôtomo, déjà aux commandes de films d’animation adaptés de ses propres manga - dont le très réputé « Akira » - et de mangas d’autres auteurs : Ozamu Tezuka et Satoshi Kon, notamment. Il est sorti en 2006 au Japon et a été en competition pour un Lion d'Or à la Mostra de Venise lors de la même année.

Synopsis du film :


« L'histoire nous entraîne sur les traces de Ginko, un jeune homme qui a tout oublié de son passé et qui est doté d'une faculté hors du commun. Bien qu'il lui manque un œil, il peut voir les Mushishi, des créatures imperceptibles qui influent sur le comportement des hommes... ».




Les personnages :


Ginko :
Jeune homme exerçant le métier de Mushishi. Il viendra en aide à toute personne ayant besoin de ses services, mais sera lui-même victime d’un Mushi, et pas n’importe lequel…

Yoki : Petit orphelin que l’on rencontre au tout début du film. Ayant perdu sa mère, il verra en sa sauveuse Nui, une mère de substitution. Il sera confronté de nouveau à une situation très difficile.

Nui : Mushishi vivant seule dans une forêt près d’un étang possédé par un Mushi qui semble très puissant. Nui tente d’étudier ce dernier. Elle semble cacher quelque chose.

Maho : Petite fille possédée par un Mushi qui lui fait entendre des sons très envahissants de façon permanente et qui lui a fait pousser des cornes sur le front.

Nijirou : Vagabond qui est à la recherche d’un arc-en-ciel assez spécial. Ce qui fait que tout le monde ou presque le prend pour un illuminé.

Tanyu : Jeune femme issue d’une famille maudite dont Ginko est secrètement amoureux. Elle est possédée par un Mushi dont elle ne peut se débarrasser qu’en couchant par écrit les récits de Mushi rencontrés et « vaincus ».

L'Histoire :

 

Les premières images du film nous montrent des vues sur des montagnes japonaises recouvertes de verdure par mauvais temps. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser à Princesse Mononoke qui commence aussi sur des images similaires. Le tout est servi avec une musique assez discrète. D'ailleurs, pour tout dire, au premier visionnage, je ne l'ai pas du tout entendue, j'ai même vérifié mes hauts parleurs! C’est au bout de près de deux minutes de contemplation que j'ai entendu le son de la pluie, suivi des premières paroles du film, celles d’une femme accompagnée de son fils, Yuko. Qui mourra malheureusement suite à un glissement de terrain.

C’est à partir de là que le film commence vraiment. On rencontre enfin le personnage principal du film, Ginko, demandant l'hospitalité dans un village enneigé. C’est après avoir eu connaissance de ses capacités de Mushishi, que l’on fait la connaissance d'une petite fille tourmentée par la voix de sa défunte mère. Cette enfant se prénomme Maho. Son ouïe est fortement perturbée et elle se voit affublée d’une double paire de cornes sur le front qui semble être à l'origine de la voix qu'elle entend sans arrêt. Je ne me souviens pas avoir entendu de musique pendant cette partie du film. En tout cas, aux moments où j'écoutais, il n'y en avait pas. De plus, il n’y a quasiment pas d’éclat de voix, les pas sont feutrés et tout se déroule dans une atmosphère calme et reposante qui colle à la perfection à l’intrigue.

Parallèlement à la vie de Ginko, on suit celle du jeune Yuko, recueilli par Nui. Nui est une femme Mushishi qui a elle aussi les cheveux gris et un œil manquant. On découvrira peu à peu le lien qui existe entre ces deux existences séparées, qui ne semblent pas avoir grand-chose en commun au premier abord, mis à part l'apparence commune de Ginko et de Nui. Nous suivrons ensuite Ginko parti retrouver d'autres Mushishi ayant sollicité sa venue. Accompagné de Nijirô qui est à la recherche d'un arc-en-ciel virevoltant dans le ciel tel un serpent, ils seront très vite confrontés à une situation particulièrement périlleuse.
Cette seconde partie du film est un peu plus mouvementée et est marquée par un rebondissement qui se révèle être un évènement clé de l’intrigue.

Critique :


Le jeu des acteurs est convaincant, on oublie très vite l'absence de ressemblance avec les personnages du manga et de l'anime. De plus, l’ambiance qu’ils contribuent à installer tout le long du film est vraiment prenante. On est plongé dans le film de la première à la dernière minute du film. On en oublie même qu’il dure deux bonnes heures. L'aspect calme et reposant du film n'altère en rien le rythme de celui-ci ; on ne s'ennuie pas une seconde, et aucune longueur n'est à déplorer.
Les effets spéciaux, notamment l’apparence des Mushi, est très réussie ; ceux-ci, contrairement à l’animé et au manga, sont relativement discrets et apparaissent très peu. Même s'il est beaucoup question des Mushi dans le film, il est bien plus question d'en parler que de les montrer à tout bout de champ, ce qui rend leurs apparitions très pertinente. À la différence du manga et de la série animés où les Mushi sont presque omniprésents (si je ne dis pas de bêtises), le film se concentre sur les personnages humains, même si leur interaction avec les Mushi est bien présente.

Le scénario, quant à lui, recèle bien des surprises et est très bien écrit. La différence entre les deux parties du film ne dessert en rien sa construction et son équilibre. La fin cependant est très déconcertante et difficile à appréhender. Je commence même à me demander si celle-ci n'a pas un peu été expédiée. J'ai vu le film deux fois, et n'ai pas encore réussi à saisir ce qui se passe et ce qu'elle signifie.


Mon avis :


J’ai adoré ce film malgré le fait que mon plaisir fut gâché par de trop nombreuses fautes d'orthographe qu'un enfant sorti de primaire ne devrait plus être en mesure de faire!
Bref! Même si la fin reste encore très opaque à mes yeux, j'estime que ce film est une véritable réussite. Le rythme est parfaitement maîtrisé, le jeu d'acteur excellent et les paysages et décors me donnent encore plus envie de prendre mon billet pour le Japon! La très forte imprégnation de la culture et du folklore japonais font que c'est sans conteste le genre de film qu'il est impossible d'adapter ailleurs sans le dénaturer et le trahir.
Si la possibilité se présente, j’achèterai le DVD. Et s’il sort en France (ce qui me semble peu probable), j’irai certainement le voir !
En attendant, ce film m'a donné envie de me remettre à la lecture de manga et au visionnage de l’animé. Un grand merci à Shunsuke pour la découverte de cette création magnifique.



Les trailers



Sources :


Images : SciFi Universe

Commenter cet article

Alex 20/09/2008 20:18

ben non pour moi quand on dit qu'un personnage d'un anime ne ressemble pas a celui de la version live ca veut dire que les deux sont different dans le caractere la ressemblance physique etc...

Alex 20/09/2008 18:35

euh c'est physiquement qu'il leurs ressemble pas ??
parce que c'est pas ce que je comprend quand tu dis "on oublie très vite l'absence de ressemblance avec les personnages du manga et de l'anime"

Émy 20/09/2008 18:40


Mais de quoi donc voulais-tu que je parle ? Je ne fais que prendre la définition du dictionnaire !


Alex 20/09/2008 18:18

le bouquet est tres sympa a voir en effet meme moi qui suis pas trop fleur la j'aime bien =)

mushishi en film live ? je demande a voir lol mais bon si les personnage ne ressemble pas trop a ceux de l'anime ... je sais pas si ca va me plaire c'est surtout ca qui m'avait plu dans l'anime justement

Émy 20/09/2008 18:23


C'est pas l'apparence des personnages qui fait la qualité d'un film/anime/jeu vidéo. Comme dans la vie, on en peut en aucun cas juger de quoi que ce soit sur quelque chose d'aussi superficiel, je
pense.