Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog d'Émy

C'est compliqué de voyager quand on est noire

10 Août 2015, 15:20pm

Publié par Émy

Aéroport de Hong-Kong

Aéroport de Hong-Kong

Et pas seulement pour les noir-e-s j'imagine. Et je suis cis [assignée femme à la naissance et mon genre depuis lors correspond à cette assignation] et valide donc je peux déjà me permettre de voyager…

 

Bref, j'aime beaucoup voyager. Pourtant, à chaque projet de séjour en France ou à l'étranger que je mets en place, se pose toujours LA question sensible qui suit de près celle de mon budget, d'autant plus que je voyage souvent seule :

"Dans quelle mesure est-ce que je risque de subir des agressions racistes ?"

La peur du racisme couplée à celle de la misogynie est vraiment une question centrale quand j'envisage de s'acheter un billet d'autocar, de train ou d'avion pour une destination plus ou moins lointaine.

Et c'est d'ailleurs plus compliqué quand il s'agit d'organiser un voyage en groupe si les autres membres du-dit groupe ne sont pas victimes de racisme, ce qui peut donner lieu à des incompréhensions et/ou autres situations embarrassantes pour ne pas dire violentes. Par chance, je n'ai jamais eu à faire face à ce genre de situation.

Il y a un certain nombre de pays qui je n'envisage pas ou plus de visiter pour cette raison et je me sentirais d'autant moins en sécurité que je suis une femme. Et cette peur se fait de plus en plus présente à mesure que je perçois la négrophobie et la misogynoir dans ses moindres détails, dans toutes ses subtilités et dans toute l'ampleur de sa violence.

Pour l'anecdote, je me souviens d'un séjour au Royaume-Uni il y a deux ans où un crime raciste a eu lieu. C'était à Cardiff plus précisément et je m'y rendais le lendemain. J'ai tenté alors d'enfouir mes craintes au fond de moi et de prétendre que ça n'aurait aucune incidence sur mon séjour mais j'ai depuis toujours un peu peur d'y aller.

Une remarque en passant : j'ai infiniment moins peur d'un pays ayant une forte réputation de  racisme comme le Japon que de cette chère France qui aime à se persuader d'être un pays ouvert, tolérant et égalitaire (rions ensemble à cette immense blague !...).

Même quand je décide de partir, je ne voyage jamais vraiment tranquille. Je ne fais qu'essayer de composer au mieux avec mes craintes et avec la réalité du racisme et de la misogynie qui empoisonnent le monde.

Ce qui m'a poussé à écrire cet article est mon récent court séjour à Berlin avec des amies noires aussi.

Je parlais du Japon juste avant et je vais y revenir juste avant : lors de mes deux séjours sur place, j'étais un véritable objet de curiosité de la part des habitants. Amusant au début, voir environ 4 personnes sur 5 se retourner sur son passage dont au moins une qui fallit tomber de son vélo de surprise est très vite fatiguant. Et ça a duré un long mois la première fois. Et la conséquence de ceci est que mon second séjour n'a duré que 2 semaines alors que j'aurais vraiment voulu y rester trois semaines tant je ne me sentais pas de supporter ça une seconde fois.

Mais je ne saurais dire si en 5 années, les Japonais-e-s se sont habitué-e-s à la vue de noir-e-s ou si c'était moi qui ai moins fait attention mais j'ai eu cette fois l'impression d'être beaucoup moins fixée que la première fois. J'aurais dû rester 3 semaines…

Pour en revenir à l'Allemagne, nous avons toutes les 7 subi la même chose mais cette fois l'impression fut bien pire. Au Japon au moins, les gens détournent le regard quand on les regarde en retour, se rendant compte que c'est gênant pour la personne fixée… Et personne n'a ri sur mon passage. Personne n'eu l'air terrifié en ma présence. Après, je le concède, le nombre change probablement la donne : nous étions entre 5 et 7. Rien ne dit qu'au Japon l'expérience n'aurait pas été tout à fait identique. Sauf pour les rires peut-être…

Ceci me pousse à me poser les questions suivantes : Pourquoi un groupe de femmes noires attire autant l'attention ? Quels sont les pays où nous pouvons aller sans se sentir épiées, jaugées, jugées voire agressées ?

Je tiens quand même à préciser en conclusion que le pire dans les voyages quand on est une noire en voyage, ce sont les Français blancs. Voilà voilà ! :)

Sur le même sujet : Grosse Fatigue * et Touriste française, à certaines frontières je suis « Toi, l’Africaine ! »

 

 

Commenter cet article

Xine 11/08/2015 23:45

Courage! et surtout n'arrête pas de voyager! Dis toi que tu es une pionnière et sois fière ^^
Une voyageuse, française, blanche.
L.O.V.E.

Émy 13/08/2015 10:50

Merci. :)

Davis 10/08/2015 18:16

EVITER LES FRANCAIS BLANCS A TOUT PRIX!!!!!!